Retour au blog

Les jeunes loups de Palette

Palette, micro appellation aux portes d’Aix en Provence, a été pendant des années, associée au seul nom de Château Simone. Il faut dire qu’au coeur de cette belle maison, visible depuis l’autoroute des vacances, les Rougier de père en fils, ont toujours fait dans l’excellence. Pour preuve le titre de « meilleur grand blanc du sud » attribué en avril dernier à leur vin par nos confrères de la « revue du vin de France ». Mais aujourd’hui cette hégémonie est remise en cause par les « jeunes loups » que sont Sophie Moquet, à la tête de Château Crémade depuis une dizaine d’années, et Stéphane Spitzglous qui a décidé, depuis quatre ans, de voler de ses propres ailes au Château Henri Bonnaud ; les deux se partagent les « coups de coeur » de notre magazine depuis sa création.

Alors on nous demande pourquoi le rosé de Château Simone ne figure pas à notre palmarès. Tout simplement parce qu’il est élevé en bois et trouve sa plénitude aprés quelques mois passé en petits foudres. Sophie Moquet et Stéphane Spitzglous ayant décidé, quant à eux, d’élaborer des rosés  » de l’année » ils n’ont aucun mal à se plier à la règle de notre magazine et à présenter des échantillons du dernier millésime. Ce qu’ls ont fait il y a quelques semaines mettant notre jury dans l’embarras car placé devant l’impossibilité de choisir.

Voici deux vins d’extrême qualité, remarquablement élaborés, possédant chacun leur personnalité et procurant tous deux un grand plaisir à la dégustation. Alors, pour la première fois en cinq ans, nous avons décidé… De ne pas décider. Et d’attribuer un coup de coeur à chacun d’eux. Une colline sépare leurs explotations, mais un chemin de terre permet de la franchir. Sophie Moquet revendique toujours la richesse d’un encépagement qui lui permet de réaliser un vin suave avec l’apport des vieux muscats noirs. Stéphane Spitzglous lui, se plaît à vanter, à juste titre, le soin extrême et l’attention de tous les instants qu’il porte aux vinifications. Les deux font de la belle ouvrage et sont un réel « plus » pour l’appellation Palette introduisant sur ce terroir d’exception une saine émulation qui ne peut que profiter au consommateur par l’intermédiaire de la qualité des vins qui y sont produits. Désormais, ici, il faut compter avec trois châteaux. Qui s’en plaindra?

Michel Egéa

Stéphane Spitzglous, si votre vin était …

Une fleur : une rose.
Un fruit : une pêche de vigne.
Une ville : Aix en Provence
Une chanson : « Que la montagne est belle ».
Avec qui, et où, aimeriez-vous le boire?
Avec mes amis et mes proches l’an prochain pour mon mariage.

Coup de coeur
16/20


Château Henri Bonnaud 15€

Personnalité.
Une brillante robe litchi aux reflets saumonés. Un nez délicat et complexe aux nuances de pâtisserie, de fruits confits et de bergamotte. Bouche équilibrée et persistante avec des notes d’agrumes mûrs.

Cépages.
Grenache (40%) Mourvèdre (40%) Cinsault (20%)

Accord mets-vin.
Fines tranches de jambon de parme avec les figues de juillet, soupe de fruits rouges.